Back Up


Le BACK UP est un outil numérique permettant de répondre de manière simple et efficace aux trois enjeux majeurs du viol de guerre.

Le Back Up est le projet phare de WWoW et se veut être une solution efficace et adaptée aux problématiques que pose le viol de guerre sur le terrain.
Parce que le viol de guerre pose des défis pluriels, il convient de proposer une réponse transversale à ce fléau.
Le Back Up est donc une application mobile qui permettra à la fois le signalement de victimes du viol de guerre, la coordination des professionnels impliqués sur cette question, et la collecte de données fiables sur ce phénomène.

Nous sommes persuadés que le monde du numérique peut apporter des solutions innovantes et pérennes pour de nombreuses causes. Même dans certaines régions très isolées, mobiles et smartphones sont accessibles et sont souvent le dernier lien qui rattache l’individu à sa communauté, constituant dès lors un outil social crucial.
Le Back Up est une application numérique cryptée et sécurisée qui permet non seulement d’apporter les services adaptés aux victimes, mais aussi de collecter des informations qui pourront faire ressortir des éléments de preuves, étape essentielle en cas de poursuite judiciaire des auteurs.

Le Back Up a suscité un grand enthousiasme autour de nous. Il s’agit en effet d’un outil adapté à la problématique des violences sexuelles en conflit, et qui pourra également être essaimé pour d’autres utilisations (autres types de crimes, violences sur la route de la migration, violences domestiques…).
Cet outil a été présenté à Brigitte Macron ainsi qu’au Grand Duc et à la Grande Duchesse du Luxembourg lors d’une visite officielle à Station F. Des interviews de notre Présidente et de la Directrice de projets ont également été largement diffusées. Enfin, WWoW a reçu deux prix pour le lancement de cet outil : le Prix de la Transformation Numérique de Microsoft et le Prix Spécial du Jury lors de la Journée de la Femme Digitale 2018.

Une première version de cet outil existe et est déjà opérationnelle et utilisable. Il convient désormais de la lancer sur le terrain. En 2018-2019, nous avons l’ambition de mener 5 études pilotes en RCA, en Libye, en Syrie, en Irak et en Birmanie. En fonction de la prise en main des outils et des retours que l’on pourra en tirer, nous pourrons l’améliorer et le rendre encore plus facile d’utilisation.
Mais diffuser l’outil sur le terrain nécessite des fonds. Pour mener ces 5 études pilotes, nous avons besoin de 500 000€.

C’est pour cela que nous lançons une campagne à laquelle chacun peut contribuer, à hauteur de ses capacités, pour développer cet outil qui pourrait être révolutionnaire et avoir un impact direct sur le terrain. Pour nous soutenir, c’est par là ==>