top of page

PROJET, "BackUp"

Dernière mise à jour : 29 déc. 2020

le Back Up est un outil de signalement et d’identification sécurisé pour les survivant.e.s permettant d’une part leur recensement et leur prise en charge et d’autre part, la collecte, la sécurisation et l'analyse des données.


En 2018, après une incubation à Station F, BackUp est développé par WWoW avec la société IntechLux.

En 1 an, une version pilote est créée. Elle est composée d’un formulaire d’alerte pour les victimes et informateurs et d’une base de donnée analytique.

Après un premier test pilote en Libye, une Version 1 est finalisée

en 2019.

La plateforme collaborative professionnelle tandem reste encore à développer.


OBJECTIFS

RÉINSÉRER

PRENDRE EN CHARGE

COLLECTER

SÉCURISER

ANALYSER DES DONNÉES

CIBLES

SURVIVANT.E.S

PROFESSIONNELS

INSTITUTIONS PUBLIQUES

ACTIVISTES

JOURNALISTES

ACCÉS

PORTABLE

TABLETTE

ORDINATEUR

COMPOSANTES

WEB-APPLICATION

BACK OFFICE (utilisation intelligence artificielle et blockchain)


FORCES

ACCESSIBLE

FRUGAL

AGILE

FLEXIBLE

SÉCURISÉ

4 PILIERS

GÉNÉRATION DE DONNÉES SOURCÉES

INFORMATIONS FIABLES

COLLABORATION PROFESSIONNELLE

EMPOWERMENT ET AUTONOMISATION

OBJECTIFS 2020-2021

INTÉGRATION DES RETOURS TERRAIN ET MISE À JOUR DU FORMULAIRE

DÉPOT DE L’OUTIL SUR UN SUPPORT SÉCURISÉ

LANCEMENT MONDIAL

CRÉATION DE LA PLATEFORME COLLABORATIVE

FINALISATION DES PHASES PILOTES

PREMIERS TESTS

En 2019 - 2020 avec l’appui financier de l’AFD et de la Fondation du Grand Duché, 3 phases pilotes supplémentaires sont initiées en Guinée-Conakry, Burundi et République Démocratique du Congo. Le processus métier est validé. Une plainte libyenne est déposée et admise grâce aux informations générées. Plus de 700 bénéficiaires sont identifiés en quelques semaines. Au total, plus de 1000 survivant.e.s ont testé BackUp.


 

Photo © shutterstock

32 vues0 commentaire

Comments


bottom of page